Le GNI présent à la réunion du 21 février sur l’impact de la crise du Coronavirus en France

Ce 21 février 2020 s’est tenue au Ministère de l’Économie une réunion présidée par Bruno Le Maire sur l’impact de la crise du Coronavirus en France. Jean Pierre Chedal Président délégué aux relations interprofessionnelles et consulaires au GNI représentait notre organisation.

Bruno Lemaire a pointé du doigt la forte dépendance des filières industrielles telles que l’Automobile, le prêt à porter, les énergies etc...

Sont intervenus chronologiquement

Le Medef, la CPME, le GNI puis l’UMIH, la Distribution, l’Automobile, la CCI France , la CPMA, etc.

Jean Pierre Chedal a souligné pour le GNI plusieurs éléments :

  • La récurrence d’une situation économique de crise qui dure depuis bientôt 18 mois.
  • La situation financière des entreprises en découlant, notamment en terme de trésorerie et de rentabilité.
  • Plus particulièrement par rapport au Coronavirus les effets d’un tarissement de la clientèle chinoise constaté à date et prospectives.
  • Pour la restauration et notamment sur Paris Idf un manque à gagner qui ne se reconstituera pas.
  • Pour l’hôtellerie la part importante de l’hébergement dans la dépense moyenne des touristes chinois qui constitue un manque à gagner important pour le secteur et l’affaissement des réservations en portefeuille sur les 3 prochains mois.
  • L’impact immédiat sur la restauration ethnique asiatique par effet d’assimilation.
  • Enfin pour la clientèle d’affaires le différemment voir l’annulation de certains salons.

Jean Pierre Chedal a conclu en demandant à ce qu’un travail soit mené afin d’organiser un fond d’indemnisation pour préserver l’existence d’entreprises mises à mal et au bord de la rupture. Il a insisté sur le fait que la démarche devait être faite d’une maniére pragmatique visant à compenser les préjudices subis.

Bruno Lemaire a rappelé le maintien des dispositifs d’aide en place et va s’attacher à constituer un groupe de travail.

Chemin