Création d’une véritable filière de valorisation des biodéchets

Le député Jean-Francois Portarrieu a posé cette semaine une question écrite au gouvernement l’interrogeant sur son intention (ou non) d’aider le secteur des hôtels, cafés et restaurants à créer une véritable filière de valorisation des biodéchets en organisant un crédit d’impôt au bénéfice des professionnels qui s’engagent dans une telle démarche.

Comme vous pourrez le constater, le député fait sien le projet porté par le Commission Qualité & Développement Durable du GNI. Bien évidemment nous vous tiendrons informés de la réponse qui sera apportée par le gouvernement.

Retrouver ci-dessous le texte de la question au gouvernement :

"M. Jean-François Portarrieu attire l’attention de Mme la secrétaire d’État, auprès du ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur la création d’une filière de valorisation des biodéchets dans la restauration. En effet, le secteur de la restauration produit près de 10 millions de tonnes de biodéchets chaque année. Alors que celles-ci sont aujourd’hui incinérées ou enfouies, le secteur propose la création d’une filière de valorisation de ces bios déchets. Il disposerait aujourd’hui des compétences et technologies pour les transformer en méthane et approvisionner ainsi en énergie verte près de 3 millions de foyers en France. De plus, ce projet moderne, qui s’inscrirait dans le cadre d’une politique de transition écologique et responsable, ambitieux et réaliste permettrait la création de plusieurs milliers d’emplois. L’État pourrait dès lors accompagner le lancement de cette nouvelle filière en développant une fiscalité incitative à l’attention de ces professionnels par l’intermédiaire, par exemple, d’un crédit d’impôt temporaire. Ainsi, il souhaiterait connaître sa position à ce sujet et savoir si un tel projet pourrait être envisagé dans le cadre du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. "

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-21435QE.htm

Chemin