Les voeux de Didier Chenet, président du GNI

Alors que nous sommes désormais dans la 6ème semaine d’une grève d’une longueur inégalée, la fatigue de nos professionnels et de nos collaborateurs n’a d’égale que leur colère.

Tous, nous sommes las de ce conflit social qui n’en finit pas, las d’enregistrer chaque jour des annulations en cascade de clients qui renoncent à venir dans nos établissements, las de voir que les réservations ne rentrent pas. Las de voir nos comptoirs, nos sales de restaurants et nos halls d’hôtels désertés.

Oui, nous sommes las et en colère de constater que le fruit de notre travail est aujourd’hui détruit, réduit à néant comme en témoignait Didier Désert sur France 2 alors que son restaurant était retombé au chiffre d’affaires qui précédait sa reprise 5 ans auparavant. Notre droit de travailler est remis en cause.

Aussi, les vœux que je formule pour vous, chers professionnels, aux premiers jours de cette nouvelle année, sont des vœux de santé, de prospérité et de joie.

Je vous souhaite d’etre en bonne santé ainsi que votre entreprise. Je vous souhaite de retrouver une activité forte et prospère. Je vous souhaite beaucoup de joie et de bonheur dans l’exercice de nos beaux métiers.

Et afin que ces vœux se réalisent, soyez assurés de ma mobilisation et de celle des élus et des collaborateurs de votre organisation. Au-delà de l’urgence de retrouver notre activité et de la développer, nous avons en effet de nombreux défis à relever tous ensemble : attirer et fidéliser de nouveaux talents grâce à de bonnes conditions d’emplois, à une qualité de vie au travail modernisée, séduire de nouveaux clients dans le cadre d’une activité responsable de l’environnement, reprendre la main sur notre visibilité et notre distribution numérique…

Une belle année 2020.

Didier Chenet

 

 

Chemin