Observatoire I+C pour le GNI : Une saison estivale animée

La France a connu un nouvel essor touristique au cours de la saison estivale 2019. Si le Brexit a quelque peu freiné les touristes anglais, la France a su séduire d’autres touristes étrangers comme les belges qui sont massivement venus passer leurs congés dans l’hexagone cette année. Le très bel ensoleillement enregistré durant l’été qui s’est prolongé jusqu’en septembre, l’apaisement des tensions sociales et les aides de l’Etat en matière de pouvoir d’achat (suites aux revendications des gilets jaunes) ont participé à la bonne tenue de l’activité de la filière HCR. Plus précisément, la croissance du chiffre d’affaires global réalisé par les hôteliers, les restaurateurs, les cafetiers et les traiteurs amorcée au printemps s’accélère et s’établit à + 2,5 % au cours du troisième trimestre 2019 par rapport au troisième trimestre 2018. Ainsi, la tendance annuelle se raffermit un peu plus et s’établit alors à l’équilibre à l’issue de l’été. 
L’essor touristique enregistré en France cet été aussi bien auprès de la clientèle nationale qu’internationale a été très profitable aux professionnels de l’hôtellerie. Ce secteur enregistre de jolis scores au troisième trimestre 2019, de l’ordre de + 4,5 % pour les hôtels-restaurants et de + 4 % pour les hôtels. Ces bons résultats ont permis aux rythmes annuels d’évolution de se raffermir un peu plus ce trimestre, avoisinant + 1,5 % à l’issue de l’été pour les hôtels et les hôtels-restaurants. La saison estivale aura également été profitable aux restaurateurs : la hausse du chiffre d’affaires de ce secteur se maintient à hauteur de + 2 % au troisième trimestre 2019 par rapport au troisième trimestre 2018. Néanmoins, la fin de l’année 2018 et le début de l’année 2019 ayant été sinistré, la tend an ce annuelle continue de se replier, s’inscrivant désormais à un niveau proche de - 0,5 %. Suite à sept années moroses, l’activité des débits de boissons s’est finalement redressée au cours de la saison estivale 2019. Pourtant, comparé à l’été 2018, marqué par le parcours de l’équipe de France lors de la coupe du monde masculine de foot (ce qui avait engendré un afflux de supporteurs dans les débits de boissons), le chiffre d’affaires de ce secteur s’améliore un an après. Sur l’ensemble du troisième trimestre 2019, le chiffre d’affaires progresse de + 2 % pour les cafés-bars et + 1,5 % pour les brasseries. Sur l’ensemble des douze derniers mois, l’activité de ces deux segments reste dégradée, aux environs de - 1 %. Seule l’activité des traiteurs demeure maussade cet été, reculant légèrement (- 0,5 %) à un an d’intervalle ce qui a entraîné le repli de la tendance annuelle. Ce dynamisme estival se retrouve sur l’ensemble des régions françaises. Les différentes vagues de chaleur qui ont traversé l’hexagone cet été ont été pleinement profitables aux professionnels implantés le long du littoral et plus particu-lièrement à ceux situés en Bretagne et dans les Pays-de-la-Loire. Les derniers mois de l’année 2019 pourraient être plus en demi-teinte pour la filière HCR : seuls les restaurateurs font preuve d’un certain optimisme pour les mois à venir. Les responsables des débits de boissons et les traiteurs s’accordent plutôt sur une stabilisation en cette fin d’année alors que les hôteliers craignent un recul de leur activité. Les prévisions varient fortement selon les régions : confiants dans le quart nord-est et en Ile-de-France, les professionnels interrogés se montrent en revanche plus sceptiques sur le pourtour méditerranéen, en Bourgogne-Franche-Comté, en Nouvelle Aquitaine et en Bretagne.

Documents

Chemin