ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent

Le GNI vous livre son analyse du Tripadvisor plus

La dernière semaine de février 2021, les hôteliers français ont reçu un mail de la part de Tripadvisor les informant de changements majeurs dans leurs Conditions Générales d’Utilisation. Le GNI a immédiatement conseillé de fermer le pop-up avec la croix sans accepter les changements et a demandé un rendez-vous en urgence à ses contacts Tripadvisor.

IMPORTANT Mise à jour du 11 mars

Tripadvisor a développé un bouton dédié pour officiellement accepter ou refuser les nouvelles clauses disponible dans le centre de gestion. Si vous les aviez malencontreusement acceptées, vous pouvez revenir en arrière mais SEULEMENT JUSQU’AU 22 MARS en contactant par mail le Customer Support ou votre Account Manager. En cas de difficulté envoyez un mail au Département Europe et Numérique du GNI (v.martens@gni-hcr.fr) pour faire la demande pour vous (ou en cas de doute) !

De nouvelles CGU

Les nouvelles Conditions Générales d’Utilisation de Tripadvisor sont succinctes (2 articles, 6 paragraphes) : la plateforme s’octroie le droit d’aller directement puiser les informations qui lui semblent nécessaires sur le site web de l’hôtel. Il peut ainsi s’agir de photos, de descriptions mais aussi des marques (déposées ou non), des logos et même « d’autres documents similaires » sans autre précision. Sur ces éléments de propriété intellectuelle, Tripadvisor s’accorde une licence « perpétuelle, transférable, irrévocable et pouvant intégralement faire l’objet de sous-licences pour vos marques et documents […] sur Tripadvisor, ses filiales et leurs sites Web partenaires et applications. »

L’alerte rouge est donnée par tous les spécialistes :

Le GNI relaie également l’information principale : il faut refuser… mais comme ce n’est pas possible il faut absolument cliquer sur la croix en haut à droite du pop-up !

Tripadvisor nous le confirme immédiatement, cette modification est optionnelle, il est possible de les refuser. La croix étant cependant insuffisante pour « refuser » un avenant à un contrat, un bouton de refus plus explicite doit encore être développé…

A noter : Le GNI vous recommande de n’apporter aucun changement sur votre page qui implique d’accepter les CGU (par ex : l’ajout d’une photo), jusqu’à ce que Tripadvisor clarifie le processus pour refuser les nouvelles CGU.

Vers un nouveau produit

Les contacts du GNI chez Tripadvisor ont ainsi annoncé au GNI que ces changements de Conditions Générales sont liés à un nouveau produit que Tripadvisor déploie chez la clientèle américaine dans un premier temps (pour l’été 2021 environ). Les hébergements, notamment les français vont être prochainement informés de ce produit (courant mars 2021).

Le GNI a obtenu plus d’informations sur ce produit, qui est une offre de marketing pour les hôteliers pour encourager leurs ventes en direct.

Le business model de ce produit repose sur les clients : c’est eux qui paieront un abonnement pour obtenir des réductions sur Tripadvisor. Les hôtels eux, n’auront rien à débourser à Tripadvisor, mais des offres promotionnelles et des avantages à accorder à ces clients.

Les offres promotionnelles devront néanmoins être plus intéressantes que le tarif direct de l’hôtelier…

Les conseils du GNI

Le GNI n’est pas totalement convaincu des avantages promus par ce nouveau produit.

Certes il s’agira d’augmenter les ventes directes et ce sans passer par l’obligation de payer l’adhésion au Business Advantage. Néanmoins cela induit non seulement le partage d’éléments de propriété intellectuelle (comme l’annonce le changement de CGU), mais également la « garantie du meilleur tarif » sur le site web uniquement. Cela rend cette option beaucoup moins « gratuite » que ce qui est annoncé.

Deuxième point noir, si Tripadvisor souhaite vouloir promouvoir la réservation en direct, c’est tout à son honneur, mais le GNI estime qu’il aurait peut-être fallu commencer par rendre public et gratuite la publication du numéro de téléphone et les URL des sites web directs des hôteliers.

Par ailleurs depuis plusieurs années le GNI travaille avec des partenaires pour justement sécuriser les éléments de propriété intellectuelle des établissements pour permettre leur partage, notamment avec les plateformes… mais pas gratuitement !

Avant de souscrire à cette option, le GNI préconise donc d’attendre le retour des clients américains, 1ères cibles clientèles de cette proposition.

Pour la suite, le GNI a demandé des garanties et continuera à surveiller ses évolutions, notamment au moment de la relance du tourisme mondial.

Chemin