CONFIANCE...

Le GNI (Groupement National des Indépendants) regroupant la CPIH, présidée par Gérard Guy, la FAGIHT, présidée par Claude Daumas et le SYNHORCAT présidé par Didier CHENET a été reçu le 19 mai 2014 par Arnaud Montebourg, Ministre de l’Economie, du redressement productif et du numérique pendant près d’une heure pour une séance de travail fructueuse.
Le GNI est la seule organisation professionnelle indépendante du secteur à fédérer les entreprises indépendantes et patrimoniales : 23 000 hôtels, cafés, bars, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit employant 260 000 salariés.

L’entretien a porté autour des difficultés et des contraintes de la profession, 1er employeur privé de France.

Le Ministre s’est montré déterminé à agir dans l’intérêt des forces vives du secteur en prenant des décisions concrètes et rapides.

Il a déclaré permettre aux entreprises de recourir à la BPI (Banque Publique d’Investissement) en direct, ce qui facilitera l’accès direct au crédit et donnera un nouvel essor aux petites et moyennes entreprises du secteur.

Le Ministre a affirmé sa détermination à lutter contre les pratiques déloyales et anticoncurrentielles de certains acteurs de l’internet. Il s’est aussi engagé à combattre les géants du web qui captent la clientèle des hôtels, imposent des commissions exorbitantes et empêchent le marché de fonctionner librement.

Enfin concernant l’emploi, le GNI a alerté le Ministre sur les destructions d’emplois, une « première » en 2013 dans ce secteur qui pourtant est un vivier d’emplois non délocalisables.
Ces destructions sont la conséquence d’une baisse de fréquentation des établissements (-3.5% sur un an) mais aussi réglementation sociale complexe et inadaptée au secteur : durée minimale d’emploi des salariés à temps partiel, impossibilité de moduler la durée du travail au-delà du cadre hebdomadaire, rémunération des saisonniers ou encore interprétation restrictive et inadaptée du statut des extras par les tribunaux tout particulièrement pour les TOR (Traiteurs et Organisateurs de Réception)
Enfin, le GNI a insisté fortement sur l’impérieuse nécessité du développement de l’apprentissage, générateur d’emplois.

Les Co-présidents du GNI ont également abordé le délicat sujet du calendrier des vacances scolaires, particulièrement pénalisant cette année pour les entreprises dont l’activité s’inscrit dans le cadre des « sports d’hiver ». « Nous avons perdu 4% de chiffres d’affaire cette année avec la fermeture de nombreuses stations dès la fin mars, bien avant des vacances de printemps jugées trop tardives pour les vacanciers », selon Claude Daumas.

Au sortir de l’entretien, les 3 Co-Présidents du GNI ont déclaré vouloir faire confiance au Ministre pour qu’il mette sa détermination au service du tourisme et des entreprises indépendantes du secteur. Le GNI fera un point avec le Ministre dès cet été.

Martine PROFICHEL – m.profichel@synhorcat.com – 06 68 42 39 56

Chemin