UberPop, AIrBnB, Housetrip, Djump Ces nouveaux acteurs qui déstabilisent l’économie

Le GNI appelle le gouvernement à statuer sur ces nouveaux modèles économiques !

Face à la manifestation des taxis qui a eu lieu jeudi 25 juin contre les services tels que UberPop, Heetch et Djump, le GNI qui comprend leurs revendications et leur colère face à cette concurrence déloyale, interpelle les taxis et les pouvoirs publics sur les conséquences négatives de ces évènements, sur la réputation de la France et sur son tourisme.

Le GNI qui compare la situation des taxis à celle des hôteliers qui font face également à une nouvelle concurrence libre de toute réglementation et d’équité fiscale avec les meublés touristiques tels que Air BnB, alerte néanmoins sur la forme utilisée par les taxis pour exprimer leur mécontentement. 

Alors que les taxis défendaient à juste titre leur métier dans la rue hier, les débordements constatés, portent préjudice à l’image de la France, de son tourisme et de tous les individus qui en vivent. A Paris hier, ce sont 150 000 clients qui ont été pris en otages, à l’heure où les réservations des touristes pour la période estivale à destination de Paris et de la France sont les plus fortes.

Les images de guérillas urbaines retransmises dans tous les médias, avec des voitures renversées, des clients interpellés par les manifestants et priés de descendre des taxis qui essaient de travailler, sont pour la France et son image un véritable coup dur avec des conséquences lourdes et durables sur le tourisme de notre pays.

Ces manifestations soulèvent néanmoins un véritable problème, celui de cette nouvelle économie dite « économie de l’ombre » issue de l’émergence de ces nouveaux acteurs qui profitent d’Internet pour concurrencer les services traditionnels. Ces nouveaux acteurs (Uber Pop, AirBnb…) déstabilisent l’économie en place en ne respectant pas les mêmes obligations réglementaires et fiscales. Des nouveaux acteurs qui font également l’impasse sur la sécurité obligatoire nécessaire pour le transport de personnes ou l’hébergement.

Il est donc urgent que le gouvernement se saisisse définitivement de ces dossiers et se décide à appliquer à tous les acteurs d’un marché les mêmes règles dans un esprit d’équité, sinon les débordements auxquels on assiste aujourd’hui continueront à s’amplifier et toucheront d’autres secteurs.

GNI
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du SYNHORCAT et du GNI, Claude Daumas, président de la FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-Conseil des Territoires est également président délégué du GNI.

Contact presse :
Amina ENNACIRIamina.ennaciri@manifeste.fr – 01 55 34 99 82

GNI – Groupement National des Indépendants
Edwige HOUDART
e.houdart@synhorcat.com – 06 68 42 39 56
Catherine DE BRUYNEcontact@fagiht.fr – 06 09 67 44 47
Thomas LEROYthomas.leroy@gniterritoires.fr – 06 21 19 36 41

Chemin