La période d’essai

La période d’essai permet à l’employeur d’évaluer les compétences du salarié sur son travail, et au sala-rié d’apprécier si les fonctions occupées lui conviennent.

La période d’essai ne se présume pas : le contrat de travail doit en fixer la durée et les éventuelles conditions de renouvellement.

Il convient de distinguer la période d’essai et son renouvellement pour un CDI et un CDD.

I. La durée initiale de la période d’essai d’un CDI

Les durées fixées par la convention collective nationale des hôtels, cafés, restaurants (HCR) ne sont plus applicables depuis le 1er juillet 2009, ce sont les durées fixées par la loi qui s’imposent :
• Ouvriers et employés : 2 mois ;
• Agents de maîtrise/techniciens : 3 mois ;
• Cadres : 4 mois.

Des durées plus courtes sont possibles si elles sont indiquées dans le contrat de travail.

II. La durée de renouvellement de la période d’essai d’un CDI

La convention collective nationale HCR autorise le renouvellement de la période d’essai aux conditions suivantes :
• Il doit être prévu par le contrat de travail ;
• Il doit être notifié par écrit avant l’échéance de la période initiale  ;
• Il est limité dans sa durée :
o Ouvriers et employés : +2 mois sauf pour les salariés embauchés au niveau I échelon 1 (pour ces derniers, on ne peut pas renouveler la période d’essai) ;
o Agents de maîtrise/techniciens : + 3 mois ;
o Cadres : + 4 mois.

III. La durée initiale de la période d’essai d’un CDD

Pour un CDD de moins de 6 mois, la durée de la pé-riode d’essai est égale à 1 jour travaillé par semaine, sans pouvoir excéder 2 semaines civiles.

Ex : un CDD de 6 semaines peut prévoir un essai de 6 jours de travail, un CDD de 20 semaines peut com-porter un essai de 2 semaines civiles au maximum.

Pour un CDD de plus de 6 mois, la période d’essai ne peut excéder 1 mois.

Lorsqu’il s’agit d’un CDD à terme imprécis, la période d’essai se calcule à partir de la durée minimale du contrat.

La période d’essai doit correspondre à une période de travail effectif. Si le contrat de travail venait à être suspendu (maladie, congés payés, congés pour évé-nements familiaux…), la période d’essai serait prolon-gée pour une durée équivalente à celle de cette suspension.


Chemin