Modèle de réglement intérieur

Le code du travail ne rend le règlement intérieur obligatoire qu’en cas d’emploi habituel d’au moins 20 salariés. Bien sûr, l’établissement d’un règlement intérieur, sans être obligatoire, est toujours possible dans les entreprises de moins de 20 salariés.

Concernant la procédure de mise en place ou de modification du règlement intérieur, celui-ci ne peut être mise en place / modifié qu’après avoir été soumis à l’avis du Comité Social Economique (CSE) / Comité d’Entreprise (CE), à défaut, à l’avis des Délégués du Personnel (DP) (ainsi que, pour les matières relevant de sa compétence, à l’avis du CHSCT).

Si un procès-verbal de carence est établi pour le CE et les DP / le CSE, l’employeur peut et doit procéder unilatéralement à l’établissement ou à la modification du règlement intérieur et doit directement le communiquer à l’inspecteur du travail.

Les représentants du personnel n’interviennent qu’à titre consultatif.

Le refus d’approuver le règlement intérieur n’entraîne pas la nullité des dispositions du règlement.

L’employeur peut donc passer outre l’avis contraire des représentants du personnel (qui devra être communiqué à l’inspecteur du travail) et procéder malgré cet avis contraire aux mesures de dépôt et de publicité du règlement intérieur aux termes desquelles le règlement intérieur deviendra applicable.

Après l’élaboration / la modification du règlement intérieur, celui-ci doit être communiqué à l’inspecteur du travail en 2 exemplaires, accompagnés de l’avis du CSE / CE ou à défaut, des DP (et le cas échéant du CHSCT).

Cette communication se fait en même temps que l’accomplissement des mesures de publicité dans les locaux.

Le règlement intérieur doit également être déposé au secrétariat-greffe du conseil de prud’hommes de la situation de l’entreprise.

Enfin, le règlement intérieur doit préciser sa date d’entrée en vigueur (un mois après les formalités de dépôt et publicité).

Documents

Chemin