Communication du GNI – 24/03/2020 : Déblocage des facilités de trésorerie/Traitement des réservations hôtelières : une ordonnance à paraitre/Chômage partiel

Cher(e) adhérent(e),

Suite à la participation de Didier Chenet à une conférence téléphonique avec Jean-Baptiste Lemoyne ce matin même, et dans l’attente d’ordonnance à paraître nous sommes en mesure de vous apporter des précisions sur les points suivants :

Déblocage des facilités de trésorerie

Mesures annoncées par Jean-Baptiste Lemoyne lors du Comité de Filière Tourisme qui s’est tenu ce jour :

- A l’initiative des banques, un report de tous les crédits professionnels de 6 mois sans frais devrait être opéré. 

- Mise en place d’un prêt garanti par l’Etat (dit "prêt trésorerie"). 

Ce prêt pourra représenter jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires. 

Les remboursements pourront s’échelonner de 3 à 5 ans. 

Et le taux préférentiel sera de 0.25% pour les PME (et de 0.50% pour les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 50 millions d’euros). 

Par ailleurs, le prêt Bpifrance dit Prêt Atout pourra être bonifié grâce à ce "prêt Trésorerie" . Nous vous adresserons une note à ce sujet dans les plus brefs délais.

Un décret devrait être publier demain, mercredi 25 mars, et fera l’objet d’une communication sur les modalités précises de ces dispositifs.

Traitement des réservations hôtelières : une ordonnance à paraitre

Une ordonnance est actuellement en cours de rédaction. À la suite d’une réunion téléphonique du Comité de Filière Tourisme certaines informations fournies par le GNI le vendredi 20 mars ont été confirmées. L’ordonnance devrait paraître autour du jeudi 26 mars 2020. Elle concernerait bien également les HÔTELS (vente sèche de chambre) leur permettant de délivrer un « à valoir » / voucher aux clients. Cette disposition devrait concerner les séjours annulés initialement prévus entre le 1er mars et le 15 septembre 2020. Les professionnels disposeront de trois mois après l’annulation du séjour pour proposer une nouvelle prestation au client.

Attention conformément à la décision prise par la Commission Européenne le 19 mars dernier, les voyageurs conserveront la possibilité d’obtenir un remboursement. Au-delà de 18 mois, le client pourra donc tout de même exiger le remboursement de son séjour.

Cela devrait permettre d’éviter les remboursements systématiques. Le GNI recommande donc expressément aux hôtels qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas systématiquement rembourser les demandes d’annulation de mettre en attente les remboursements afin de pouvoir recontacter les clients et leur proposer ce principe de voucher.

Le GNI précisera dès publication officielle les modalités précises de l’ordonnance.

Jusqu’à ce jour de nombreuses OTAs, dont les plus importantes, Expedia et Booking.com, encouragent d’abord très fortement les hôteliers à rembourser les clients ou à proposer des reports. Le GNI encourage donc également très fortement à discuter avec chacun des clients pour convenir des modalités et à mettre en attente les remboursements même s’ils sont réclamés par une plateforme.

Retrouvez en cliquant ici notre article sur la gestion des plateformes pour les hôtels.

Chômage partiel

Vous l’avez constaté, le site de l’activité partielle est, pour beaucoup, indisponible ou défaillant, notre conseil :

Faites un capture d’écran du message d’erreur, envoyez un mail(*) permettant d’appuyer votre demande et renouvelez ultérieurement.

Pour rappel, les aides versées aux entreprises au titre du chômage partiel seront calculées à partir de la date de demande, même si l’autorisation de l’administration intervient quelques jours plus tard.

(*)Votre référent régional de la Direccte à contacter par mail :

Pour toute question complémentaire, nous vous invitons à contacter les services du GNI.

 

 

 

Chemin