Didier Chenet a remis ce jour au Ministre délégué aux PME le Mémorandum N°3 du GNI.

Portfolio

C’est à l’occasion d’une longue rencontre ce 18 septembre que Didier Chenet Président du GNI a remis à Alain Griset, Ministre délégué aux PME le mémorandum N°3 du GNI recensant les demandes urgentes présentées par la 2ème organisation professionnelle du secteur.

Après avoir insisté sur la situation catastrophique des hôtels, cafés, restaurants et des traiteurs organisateurs de réceptions, tous confrontés à une activité atone depuis la rentrée (les discothèques fermées faisant l’objet d’une réunion distincte ce même jour), Didier Chenet a présenté les 3 grands axes de son mémorandum :

Régler définitivement le problème des loyers. Alain Griset a entendu les propositions de Didier Chenet et s’est engagé à trouver une solution d’ici le 15 octobre prochain.

Entre-temps il appartiendra au GNI de transmettre au Ministre un état des lieux précis de la situation des professionnels.

Le GNI lancera très rapidement une nouvelle enquête « loyers commerciaux » à laquelle tous les professionnels seront invités à répondre sincèrement.

Survivre au présent par un maintien du dispositif actuel de l’activité réduite et une reconduction du dispositif de crédit de cotisations sociales de 20 %. Le ministre a entendu la demande et s’est engagé à examiner avec la Ministre du travail dans quelles conditions il était possible de maintenir le remboursement des entreprises à hauteur de 100 %. Didier Chenet a surenchéri en indiquant qu’un reste à charge de 25 % entraînerait immédiatement une vague de licenciements. Le Ministre a répondu qu’un accord de la profession sur l’APLD aiderait le gouvernement à accéder à nos demandes.

Alain Griset a également entendu la demande de reconduction du crédit de cotisations sociales indiquant qu’elle pouvait être le cas échéant une solution soldant le délicat problème des congés payés dus sur le chômage partiel.

Il a ajouté qu’une réforme du Fonds de Solidarité permettant d’ouvrir son deuxième étage à l’ensemble des hôtels, cafés, restaurants était une solution également envisageable. Le GNI fera des propositions au Ministres sur les conditions d’éligibilités et les modalités d’indemnisation des HCR.

Une décision sera prise ensuite d’ici la fin du mois d’octobre.

Enfin Didier Chenet a plaidé pour que soit donnés aux entreprises les moyens de faire face à la reprise par une revalorisation des actifs. Le Ministre a répondu que ces sujets sont à l’étude à Bercy et devraient être intégrés à la prochaine Loi de finances. En revanche aucune mesure spécifique n’a été annoncée sur la consolidation des PGE à ce jour.

Enfin le Ministre a indiqué que des mesures spécifiques seraient annoncées dès la semaine prochaine pour les traiteurs organisateurs de réceptions, faisant suite à nos propositions relayées légitimement par les Traiteurs de France et les Traiteurs Évènementiels de Paris ainsi que pour les discothèques à la suite de nos précédents rendez-vous menés avec le SNDLL et l’UMIH.

Chemin