Festival de LaFourchette : Les restaurateurs ne seront pas de la fête !

Chers confrères ,

La plateforme de réservation en ligne « LaFourchette » nous a annoncé hier la création d’un festival de la restauration ayant pour nom « Back to the Restaurant ».

Cet évènement se tiendrait sur deux mois (mi-septembre à mi-novembre 2020) avec l’objectif d’aider à redynamiser les sorties au restaurant.

Si cette initiative semble louable de prime abord, la réalité est toute autre.

Le ressort utilisé par LaFourchette pour cette opération n’est que trop bien connu de nous professionnels : Pratiquer une remise de 50 % sur nos additions durant les deux mois que dure l’opération !!

Il est indigne de la part d’un opérateur, intermédiaire de réservation, dont l’activité repose entièrement sur celle des restaurateurs, de faire une telle proposition dans la situation actuelle.

Cela démontre au mieux, une parfaite méconnaissance de la situation, au pire, un profond mépris.

Alors que nos affaires enregistrent des décroissances de l’ordre de 50 % et que nos marges s’annoncent d’ores et déjà négatives sur l’année 2020, LaFourchette nous propose une reprise de notre activité A PERTE !

En l’état, ce festival uniquement festif pour LaFourchette, n’est ni plus ni moins qu’une très longue période de soldes où tout doit disparaitre…et en premier lieu nos entreprises !!

Alors que nos clients nous attendent sur la qualité, l’origine France, le bio, le locavore, LaFourchette nous invite à faire moins bon pour vendre moins cher.

Et comment justifier notre demande de plan de relance auprès de l’état si nous pratiquons des remises de 50 % ?

Je ne peux donc, au nom du GNI, que condamner une telle opération et vous inviter à résister au chant des sirènes.

Il nous revient aujourd’hui, de rappeler à LaFourchette le bon sens des restaurateurs en refusant toute participation à ce type d’action de promotion que nos entreprises n’ont plus les moyens de s’offrir.

La reprise se fera mais se fera au juste prix : celui que nous pratiquons au quotidien dans nos affaires.

Laurent Fréchet
Président de la branche des restaurateurs

 

Chemin