Renforcement des contrôles dans les HCR

Chers Adhérents, chers Amis,

Vous avez pu prendre connaissance par les médias de l’intervention hier du Premier Ministre, annonçant notamment renforcer les contrôles dans les Hôtels, Restaurants, Cafés, Bars.

Je me suis exprimé à ce sujet ce matin à 7h00 sur Europe1.

J’ai bien sûr rappelé notre engagement à respecter et à faire respecter par nos professionnels les règles de notre protocole sanitaire.

J’ai toutefois relevé le côté quelque peu stigmatisant pour notre profession de cette intervention du Premier Ministre, alors même que les pouvoirs publics ferment les yeux sur ce qui se passe notamment sur les berges des grandes villes, sur les plages, et autres lieux publics, voire dans certaines locations saisonnières louées pour faire la fête !

Je n’ai pas manqué de souligner la difficulté pour certains professionnels de canaliser les clients, particulièrement ceux venus faire la fête, tout en rappelant que nous ne pouvions défendre de tels débordements .

J’ai enfin eu l’occasion de redire combien la fermeture des Discothèques était une erreur à nos yeux, car les professionnels de la nuit sont les mieux placés pour savoir accueillir et gérer les « fêtards » et que comme nous l’avions écrit cette fermeture encouragerait les fêtes clandestines débridées et tous les débordements inexcusables auxquels on assiste en ce moment .

Aujourd’hui il est de mon devoir de vous rappeler les règles de ce protocole sanitaire qui s’impose à tous nos Professionnels.

Il en va de la sécurité et de la santé de vos clients, de vos salariés et de vos familles .

Il en va de votre Responsabilité qui, s’il s’avérait que vous n’avez pas respecté le protocole sanitaire, serait immanquablement mise en cause.

Il en va de l’avenir de vos entreprises.

Enfin il en va de l’image de la profession, abimée par les dérapages d’une minorité de professionnels irresponsables !

Merci de votre attention.

Bonnes vacances à ceux qui profitent de quelques jours de repos.

Oui la rentrée s’annonce très difficile mais je veux rester optimiste.

Demain l’Avenir nous sourira !

Didier CHENET
Président

Chemin