Une bonne nouvelle dans toute cette grisaille.

5 mois. C’est le temps qu’il a fallu au GNI et à son Président Didier Chenet pour obtenir du gouvernement qu’il inscrive dans son projet de loi de finances 2 de ses propositions visant à valoriser nos entreprises et à améliorer leurs relations avec leurs banques.

Les propositions en cause avaient été présentées le 17 avril 2020 à l’occasion d’un long courrier adressé au Ministre de l’Économie.

La 1ère proposition consiste à « inciter les entreprises à réévaluer leurs actifs sans impôt sur les plus-values afin de renforcer la valeur de l’entreprise et influer sur sa note banque de France  ».

La seconde proposition consiste à « permettre des opérations de leaseback dont l’imposition sur la plus-value serait étalée sur la durée du crédit-bail ».

5 mois, après ces 2 propositions ont donc été intégrées par le Ministre de l’Économie dans la prochaine loi de finances 2021.

Grâce à ces 2 dispositifs, nos entreprises vont pouvoir à compter de l’année prochaine procéder à une revalorisation de leurs actifs afin d’améliorer leur note auprès de la Banque de France et par conséquence leurs capacité de négociation avec les banques. Et surtout, conformément à la demande du GNI, cette réévaluation des actifs de l’entreprises se fera sans imposition immédiate de la plus value.

Une bonne nouvelle pour tous les professionnels du secteur dont les actifs sont bien trop souvent sous-évalués, se traduisant pour certains par un niveau de fonds propres négatifs.

Documents

Chemin