Protocole sanitaire HCR définitif arrêté par le Ministère du travail

Chers collègues, Chers amis, 

Je vous prie de bien vouloir trouver en cliquant ici le protocole sanitaire définitivement arrêté par le Ministère du travail et qui a été publié ce dimanche après-midi.

Le respect de ce protocole sanitaire est obligatoire dans votre établissement. Il vous permet de garantir la sécurité sanitaire de vos salariés et de vos clients par la mise en œuvre de mesures visant à éviter la contamination à la Covid-19.

Ce protocole sanitaire HCR* a été élaboré par les 4 organisations professionnelles d’employeurs représentatives du secteur HCR dont le GNI.

Il a fait l’objet d’une consultation des organisations syndicales de salariés.

Il a été validé par les Directions Générales de la Santé et du Travail.

Le protocole s’accompagne également de fiches qui, par métiers, rassemblent les consignes et mesures de protection des salariés.

Ce protocole sanitaire, unique document officiel est d’application immédiate dans votre d’entreprise. Il n’est pas nécessaire d’élaborer un autre guide que celui-ci.

Ce protocole sanitaire a vocation à s’appliquer le temps de l’épidémie de covid-19, et pourra évoluer avec les instructions gouvernementales.

Son objet est de vous donner, hôteliers, cafetiers, restaurateurs, traiteurs organisateurs de réceptions, les consignes sanitaires nécessaires à l’exercice de votre activité dans le respect de la sécurité et de la santé de l’ensemble de vos salariés.

Le protocole sanitaire vous permet ainsi de satisfaire à votre obligation de moyens renforcée en matière de sécurité sanitaire.

Les principales mesures de ce protocole :

  • Dans tous les établissements

Un référent « sanitaire » est nommé dans l’établissement.

Les équipements de protection sont fournis par l’entreprise aux salariés : masques, gel hydroalcoolique

Les équipes sont formées aux règles et bonnes pratiques du protocole sanitaire. 

Des réunions quotidiennes sont organisées entre la direction et le personnel ou le référent sur l’adéquation des mesures mises en place et les ajustements nécessaires le cas échéant.

Les règles et les bonnes pratiques sont affichées à l’attention des collaborateurs et des clients.

  • Dans les hôtels

Le personnel porte un masque.

Le clients ne sont pas tenus de porter un masque (sauf au bar, à l’entrée du restaurant ou lorsqu’ils se déplacent dans le restaurant). 

Chaque établissement organise les flux et la présence des clients dans les zones collectives afin d’assurer la distanciation physique en fonction de la configuration des lieux notamment à l’entrée, à la réception, dans le hall, aux toilettes, dans l’ascenseur…

Les buffets sont organisés pour éviter le regroupement de clients et de salariés : limitation du nombre de clients simultanés, marche en avant pour éviter les croisements de clients, et changement de couverts de service à chaque client.

  • Dans les cafés et les restaurants

Une borne de gel hydroalcoolique est mise à disposition de la clientèle dès l’entrée de l’établissement

Les clients des cafés, bars et restaurants doivent porter un masque, sauf lorsqu’ils sont à table.

La mesure d’espacement d’un mètre entre les personnes est indiquée via un affichage, un marquage au sol et par consignes orales dans chaque zone d’attente : entrée, accueil, caisse, toilettes…

Les tables sont espacées d’un mètre et peuvent accueillir jusqu’à 10 convives.

Les menus sont présentés en évitant tout contact : ardoise, oralement, QR code). Les menus plastifiés seront nettoyés entre chaque manipulation et les menus papiers seront à usage unique.

Les tables ne sont servies que par une seule personne en même temps.

Le personnel en salle ou au bar porte un masque et doit se laver les mains très régulièrement.

Le personne de cuisine doit se laver les mains toutes les 30’ (ou port de gants). Le port de charlottes (ou équivalent type filet) et du masque sont obligatoires.

Au comptoir, une distance d’1 mètre est assurée entre le personnel et les clients et un écran de protection doit être installé entre les clients et le barman.

Le paiement sans contact (pré-paiement, virement, cartes bancaires, QR code..) est privilégié, et le paiement à table favorisé.

Ces règles s’appliquent en salle comme en terrasse.

  • Pour les TOR

Comme vous pourrez le constater, à la suite d’un intense lobbying mené par le GNI, ce protocole sanitaire a été amendé afin de permettre aux traiteurs organisateurs de réceptions de tenir des réceptions debout en extérieur.

Désormais il vous importe donc de respecter et de faire respecter ce protocole par tous : clients et salariés.

Je vous encourage à ce titre (des modèles de clauses vous sont proposés en exemple en cliquant sur les liens suivant) :
- à faire signer par vos salariés une attestation spécifiant qu’ils, qu’elles ont bien pris connaissance des consignes sanitaires ;
- à intégrer dans vos contrats commerciaux le principe de la prise de connaissance et du respect de ce protocole sanitaire par vos clients.

Sont également mises à votre disposition :
- Des affichettes afin de vous permettre de procéder à l’information des clients et des salariés,
Affiches HCR Covid-19 : sanitaires PDF 1.4 Mo
Affiches HCR Covid-19 réglement PDF 1.4 Mo
Affiches HCR Covid-19 : notre établissement s’engage à PDF 1.4 Mo
Affiches HCR Covid-19 : gestes barrières dans l’etb PDF 1.4 Mo
Affiches HCR Covid-19 : accueil établissement PDF 1.4 Mo
Affiches HCR Covid-19 : accueil exterieur gel hydroalcoolique PDF 1.3 Mo
Affiches HCR Covid-19 : bonnes pratiques port du masques PDF 1.4 Mo

- Trois vidéos à destination de vos clients pour faire connaître les mesures de protection mises en œuvre pour la réouverture de nos établissements : 
Pour les restauratns, cafés, bars, brasseries :
Une version courte : https://youtu.be/FklHpjNr240
Une version longue : https://youtu.be/BWYgP55Q8u8
Pour les hôtels : https://youtu.be/EL1LQGuF9dk

 

Pour vous accompagner au mieux, nous vous proposons un webinaire spécial réouverture des HCR, 5 juin 2020 à 10 h, cliquez ici pour en savoir plus.

Avec vous plus que jamais, 

Demain l’avenir nous sourira.

Didier Chenet
Président


* Le non respect du protocole sanitaire peut être sanctionné par une amende de 4ème classe (c’est à dire pouvant aller jusqu’à 750 euros)

Documents

Chemin