DESTRUCTION D’EMPLOIS DANS L’HEBERGEMENT

Le GNI* tire la sonnette d’alarme sur la situation de l’emploi dans le secteur de l’hébergement hôtelier.
En effet, celui-ci a détruit 5200 emplois en un an en passant de 256 000 emplois en 2013 à 250 800 en 2014 soit près de 4% des effectifs salariés.

Les Co- Présidents du GNI, Didier CHENET, Président du SYNHORCAT, Claude DAUMAS, Président de la FAGIHT et Gérard GUY, Président de la CPIH se rejoignent pour dénoncer le « matraquage » des hôtels indépendants sur tous les fronts.

Ceux-ci ont dû supporter la hausse de la TVA de 5,5 % à 10% en l’espace de 3 ans, la concurrence déloyale des locations de meublés touristiques, les mises aux normes onéreuses de leurs établissements (sécurité, accessibilité….), la prise en otage par les OTA’S avec des clauses restrictives de concurrence et des commissions exorbitantes injustifiées….

Par ailleurs, la consommation est en berne y compris celle des touristes internationaux qui arbitrent leurs dépenses en voyage au détriment des petits déjeuners pris à l’hôtel, du rétrécissement de leur séjour ...
La baisse du pouvoir d’achat et les modes de vie changent de façon profonde.

Le GNI alerte le Gouvernement à la veille de la conclusion des Assises du Tourisme sur la situation très préoccupante de ce secteur essentiel à l’économie touristique donc à l’emploi, premier pénalisé.

On assiste dans ce secteur au plus grand plan social de toute l’économie française : 5200 emplois détruits et 4 hôtels indépendants qui disparaissent par semaine !
De quoi être inquiet !
La lutte contre chômage est pourtant LA priorité nationale.

*Le GNI fédère la CPIH, présidée par Gérard GUY, la FAGIHT, présidée par Claude DAUMAS et le SYNHORCAT, présidé par Didier CHENET. Le GNI représente 26 000 établissements et 230 000 salariés

Contact presse :
Martine PROFICHEL – m.profichel@synhorcat.com – 06 68 42 39 56

Chemin