La France perd sa place au comité Exécutif de l’HOTREC

Qui est responsable ?

Lors de la 69ème Assemblée générale de l’HOTREC à Riga se sont tenues les élections visant à renouveler les membres du Comité exécutif (Excom). L’HOTREC est la fédération européenne de l’Hôtellerie et de la Restauration regroupant 44 associations nationales dans 28 pays.
La France a perdu aujourd’hui son siège d’administrateur à l’HOTREC.

Qui est responsable ?

Ne nous abaissons pas à la polémique : c’est une défaite pour la France que le GNI déplore car comme le dit si bien l’UMIH dans son communiqué, Laurent DUC, Président de la branche Hôtellerie de l’UMIH était officiellement soutenu par l’ensemble des organisations professionnelles françaises (CPIH, FAGIHT, GNC, SYNHORCAT et UMIH). Comment peut- on remettre en cause une élection démocratique quand on a été sèchement battu ? C’est la France qui a perdu car son candidat n’a pas été reconnu à la hauteur de la tâche.


Ayons seulement un peu de mémoire : 
En 2010, La France soutient la candidature de Laurent Duc aux élections de l’HOTREC, Laurent Duc obtient 3 voix dont celle de la France.
La France perd son siège d’administrateur.

En 2012 La France soutient la candidature de Didier Chenet aux élections de l’HOTREC, Didier Chenet obtient 18 voix dont celle de la France. La France retrouve son siège d’administrateur.

En 2014 La France soutient la candidature de Laurent Duc aux élections de l’HOTREC, Laurent Duc obtient 5 voix dont celle de la France.
La France perd son siège d’administrateur.

Qui est responsable ?

Plutôt que de rejeter la faute sur des tiers, l’UMIH serait bien inspirée de réfléchir à la véritable cause de ce gâchis.
Soyons fair-play et adressons d’abord nos félicitations à Suzanne Kraus-Winkler Première femme à accéder à la présidence de l’HOTREC.

Le GNI continuera de travailler avec l’HOTREC pour faire gagner la France et l’Europe.

Le GNI (Groupement National des Indépendants) est la seule organisation professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux.
Le GNI regroupe la CPIH présidée par Gérard GUY, la FAGIHT présidée par Claude DAUMAS et le SYNHORCAT présidé par Didier CHENET.
Le GNI représente 26 000 établissements et 230 000 salariés.

Contact presse
Martine PROFICHEL – m.profichel@synhorcat.com – 06 68 42 39 56
Catherine DE BRUYNE – contact@fagiht.fr – 06 09 67 44 47
Charlotte LE MONIET – c.lemoniet@orange.fr - 07 87 02 69 66

Chemin