Additif | Contribution du GNI au plan de relance des CHR

Cher collègues, chers amis,

Jeudi 7 mai dernier, je vous ai fait parvenir la contribution de notre organisation professionnelle au plan de relance dédié au HCR pour accompagner nos entreprises dans cette crise provoquée par l’épidémie de covid-19.

Cette contribution est le fruit du travail de l’équipe du GNI, une équipe constituée d’élus, Présidents de branches professionnelles, de commissions techniques, Présidents de région etc. et de nos techniciens collaborateurs.

Vous avez été très nombreux à exprimer en retour vos encouragements et vos commentaires dont je ne manquerai pas de faire état dans mes prochains entretiens avec le Premier Ministre et le Président de la République.

Je vous en remercie sincèrement.

C’est ainsi que nous avons décidé de compléter ce document d’un additif comprenant une précision essentielle et une demande nouvelle.

 

  • Sur la durée des aides et des mesures d’accompagnement du plan de relance HCR :
    Les mesures d’accompagnement et d’aide à nos entreprises présentées et soutenues par le GNI dans le présent document, comme par exemple le dispositif de réduction du coût du travail (exonération de charges sociales patronales et prise en charge pour partie de la rémunération de nos collaborateurs) promis par le Président de la République devront être mises en œuvre jusqu’à la fin du respect de la règle sanitaire de la distanciation sociale, tant cette contrainte nouvelle est difficilement compatible avec la convivialité de nos métiers et le modèle économique de nos établissements.

 

  • Sur les TOR / TEP, discothèques et autres activités spécifiques du secteur HCR, le GNI fait une demande complémentaire :
    Qu’une attention toute particulière soit portée aux établissements dont l’activité requiert un contact rapproché entre/ou avec la clientèle (discothèques et assimilées, traiteurs organisateurs de réceptions ou d’événements, restaurants avec spectacle et cabarets, divers clubs, bowlings, etc...) et que des mesures spécifiques leur soient réservées au regard de leur impossibilité d’exercer leur activité comme auparavant du fait des mesures de distanciation sociale.

Comme je vous l’indiquais, cette contribution du GNI sera discutée le 14 mai prochain, lors d’une visioconférence autour du Premier Ministre dans le cadre d’un Conseil Interministériel du Tourisme.

Puis les mesures retenues seront présentées au Président de la République pour une nouvelle réunion de travail fin mai / début juin, réunion très importante puisque elle devra :

- de fixer la date de réouverture de nos établissements,
- de dévoiler le plan de soutien et de relance dédié aux HCR et ses mesures d’aide à nos entreprises.

Fidèles à nos habitudes, nous ne manquerons pas de revenir vers vous au fur et à mesure de ces réunions afin de vous informer des décisions qui seront prises.

Avec vous plus que jamais,

Demain l’avenir nous sourira,

Didier Chenet
Président

Chemin