Communication de Didier Chenet - 02/10/2020 | Les HCR reçus ce jour par Olivier Véran

Chers collègues, chers amis,

Olivier Véran a annoncé hier que la situation était devenue préoccupante dans les villes de Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne, qui risquent de passer en « zone d’alerte maximale ».

Paris et les trois départements limitrophes - les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne - seront placés lundi en « état d’alerte maximale » face à l’épidémie de Covid-19 si la situation sanitaire continue de s’y dégrader.

Cela impliquera en particulier la fermeture totale des bars, l’interdiction des soirées et des fêtes de famille. Les habitants seront en outre incités à réduire leurs contacts sociaux de façon drastique. La décision n’est pas encore totalement certaine : un point doit encore être effectué dimanche avec la Maire de Paris Anne Hidalgo et les autres responsables politiques de la région. Mais la menace paraît très forte.

Afin d’éviter le pire nous avons transmis au Premier Ministre et au Ministre de la santé ce mercredi 30 septembre des propositions visant à renforcer le protocole sanitaire et à permettre à nos établissements de rester ouverts, restaurants comme bars.

Hier lors de son intervention, ce 1er octobre, le Ministre de la Santé a accusé réception de nos propositions et déclaré :

« Le gouvernement va dans les prochains jours examiner les propositions qui lui sont faites par les représentants du secteur de la restauration et étudier des règles éventuelles qui pourraient permettre aux restaurants, y compris en zones d’alerte maximale, de rester en tout ou partie ouverts, mais avec des règles sanitaires renforcées ». Si ces nouvelles règles « nous semblent suffisamment robustes, protectrices, contrôlables, elles seront soumises au Haut Conseil pour la santé publique et si elles étaient validées, elles pourraient alors s’appliquer à toutes les zones d’alerte maximale ».

Interrogé par BFMTV, le cabinet du Ministre a précisé que « si le Haut Conseil pour la Santé publique valide le protocole que nous allons étudier dans les prochaines 48h, on pourra laisser les restaurants ouverts et ça s’appliquera partout en France ».

Nous serons reçus ce vendredi 2 octobre à 15 heures par Olivier Véran, Ministre de la Santé en présence du Ministre délégué aux PME.

Ce rendez-vous est capital : Nous devons les convaincre de valider nos propositions afin de permettre aux établissements de rester « tout ou partie » ouverts même dans les zones d’alerte maximale.

Enfin, il est à noter que le Ministre de la santé évoque « un début d’embellie » dans les villes de Bordeaux, Nice et Marseille, « même si les niveaux de circulation du virus y restent très élevés, trop élevés ». Critiqué pour son manque de discussion avec les élus marseillais – mécontents après la fermeture totale des restaurants et des bars –, le Ministre de la santé assure qu’il consultera les élus en cas de mesures plus restrictives. Nous veillerons à participer à cette concertation.

Je vous donne rendez-vous en fin d’après-midi afin de vous faire part des résultats de notre rencontre de ce jour.

Très cordialement

Didier Chenet

Chemin